« J’ai découvert Lech am Arlberg en août 1959. Station de montagne encore modeste, ce village avait conservé son caractère rustique typiquement autrichien. Il ne manquait pas un élément à l’image que j’avais en tête en pénétrant dans la vallée haute du Vorarlberg qui lui sert d’écrin. Il semblait avoir échappé au temps, à l’Histoire. En fait, il était peuplé d’ombres et de souvenirs qui ne demandaient qu’à se manifester au promeneur attentif aux traces laissées sur certaines tombes du petit cimetière enroulé autour de l’église baroque ; à l’énigme de l’homme dont le squelette reposait dans la chapelle latérale droite de cette église et qu’on disait être saint Placide mais sans savoir de quel Placide il s’agissait ; aux noms gravés dans le marbre au cœur du village comme à ceux inscrits sur la digue d’un lac de barrage haut, au-dessus du village…  

Sans doute est-il beaucoup plus difficile d’être attentif à ces voix du passé, aujourd’hui où Lech am Arlberg est devenu une station de sports d’hiver mondialement célèbre. Et pourtant, elles sont toujours présentes et même, plus nombreuses qu’elles ne l’ont jamais été, voix de gens du village et voix de gens de passage mêlées. Dans ce village, au creux de cette haute vallée du Vorarlberg, le sable de l’Histoire circule simultanément de haut en bas, de bas en haut, dans le sablier du temps. Les personnages que j’y ai rencontrés ne sont autres que quelques-uns de ces grains de sable à notre image. »

ISBN : 978-2-84924-539-2

14 x 21 cm

244 pages 

23,00 €